Pays d’Art et d’Histoire

Une Labellisation attendue

Pays d’Art et d’HistoireAprès six années de réflexion et de travail de rédaction sur le dossier de candidature pour l’obtention du label, le Syndicat Mixte des Hautes Terres Corréziennes et de Ventadour s’est vu décerner par le Ministère de la Culture et de la Communication, le label « Pays d’Art et d’Histoire ».

Le 17 novembre 2011, le Ministère de la Culture et de la Communication a décerné le label « Pays d’Art et d’Histoire » au projet culturel porté par les élus du Syndicat Mixte du Pays des Hautes Terres Corréziennes et de Ventadour.

 

 

Six ans de travail récompensés

Marie-Françoise Signoret et les présidents des communautés de communesMarie-Françoise Signoret, présidente du Syndicat mixte, a défendu la candidature avec l’appui des trois présidents des Communautés de Communes concernées par le projet (Bernard Maupomé, président de la Communauté de Communes des Gorges de la Haute-Dordogne, Daniel Delpy, président de la CC Ussel – Meymac – Haute-Corrèze et Michel Paillassou, président de la CC de Ventadour).

 

Des objectifs clairement identifiés

A travers une démarche culturelle commune, ce label est bien plus qu’une étiquette. Il traduit une réelle volonté du
Pays de :

  • Créer une identité culturelle forte participant à l’attractivité du territoire ;
  • Sensibiliser les acteurs locaux, les habitants et le jeune public à la qualité et au devenir patrimonial de leur territoire ;
  • Structurer, enrichir et rendre lisible l’offre culturelle pour les habitants et les touristes ;
  • Insuffler une dynamique culturelle locale ;
  • Valoriser le patrimoine et promouvoir la qualité architecturale et paysagère de notre Pays.

La démarche s’articule autour de 2 axes thématiques fédérateurs :

  • Valoriser l’histoire de la Vicomté de Ventadour, de ses seigneurs et de ses poètes troubadour ;
  • Préserver une nature de contrastes, puissante et maîtrisée.

 

Et maintenant ?

Le travail de mise en oeuvre du label va pouvoir commencer, avec, prochainement, le recrutement d’un animateur de l’architecture et du patrimoine qualifié et la signature d’une convention de partenariat entre le Ministère de la culture et de la communication et le Syndicat mixte des Hautes Terres corréziennes et de Ventadour. Deux premières actions qui seront le gage d’un développement culturel durable sur notre Pays.

 

Un périmètre pertinent et un projet culturel commun

Le Pays d’art et d’histoire assoit ses limites sur l’ancienne vicomté de Ventadour et son identité sur une histoire commune. Fort de cette cohérence historique, les élus souhaitent mettre en place une politique culturelle partagée et de grande envergure pour le Pays des Hautes Terres Corréziennes et de Ventadour.

 

Une volonté politique affirmée

Dans cette perspective, les élus se sont dotés d’un outil juridique solide, un syndicat mixte.
Ce dernier affiche clairement l’ambition politique de définir un projet culturel commun structurant car estimé par tous nécessaire au développement durable du territoire.

 

Une démarche pour un développement durable du Pays

Cette démarche s’inscrit dans une politique de développement local dans laquelle les acteurs culturels en lien avec les autres acteurs du territoire (social, économique, environnement, urbanisme, etc.) ont un rôle prééminent à jouer.
En inscrivant leur projet culturel au coeur des politiques et donc des problématiques locales et en collaboration avec les partenaires locaux, les élus syndicaux ont conscience qu’il perdurera et contribuera durablement au développement du Pays.

 

Une reconnaissance et des outils

Le label PAH permet :

  • L’inscription de notre projet dans le réseau national des villes et pays d’art et d’histoire ;
  • De nous doter d’outils de communication performants (ceux mis à disposition par la direction générale des patrimoines du Ministère de la Culture) ;
  • De pouvoir nous inscrire dans des projets transversaux en nouant des liens avec les Pays limitrophes (Vézère-Ardoise ou Monts et Barrages) et ainsi de s’inscrire dans des projets culturels à plus grande échelle.

Si ce label est conditionné par le respect d’un certain nombre d’engagements, matérialisés dans la convention signée avec l’Etat (recrutement d’un animateur du patrimoine et de l’architecture, mise en place d’un Centre de l’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP)), il nous permet de bénéficier de subventions de l’Etat pour le recrutement de l’animateur, pour la mise en place du CIAP et plus généralement d’aides pour les publications et les formations de l’animateur.

 

Un enjeu culturel partagé

Le Pays fait déjà preuve d’un véritable dynamisme culturel à travers l’existence de nombreuses manifestations culturelles de qualité, d’un tissu associatif riche et diversifié et de nombreux lieux de diffusion artistique : théâtres, centres d’art, résidences d’artistes, salles de spectacles, cinémas, musées, centres d’interprétation, médiathèques…

Grâce au label et à la coopération culturelle qui sera mise en place à l’échelle du Pays, la programmation culturelle pourra prendre une nouvelle dimension. L’animateur de l’architecture et du patrimoine prochainement recruté aura à coeur de coordonner et de valoriser les initiatives locales.

 

L’enjeu est bien d’aller vers la mutualisation des initiatives, des compétences et des moyens afin de bâtir une offre culturelle pertinente et lisible, de dégager des économies d’échelle et d’optimiser les ressources.

 

Un label pour l’avenir

La mise en valeur et la sauvegarde du patrimoine du Pays des Hautes Terres Corréziennes et de Ventadour est également au centre des préoccupations des élus du comité syndical : l’image du territoire, la qualité de vie et le « mieux vivre » ensemble sont au coeur du projet.
La mise en place de visites-découvertes du patrimoine du Pays permettra de diffuser une image positive du Pays auprès de ces habitants, des jeunes et des visiteurs. Ainsi, ils deviendront les futurs ambassadeurs de leur Pays et pourquoi pas, acteurs de son développement.

Accès aux services